< link rel = "canonical" href = "https://recyclage-achat-vente-metaux-var.com/" >

Vente de métaux - Trucs et astuces !

Vendre des métaux :
« mieux les préparer pour gagner plus » !

Vendre des métaux : « préparer plus pour gagner plus » !

DOMI VALORISATION, entre La Roquebrussane et Méounes-les-Montrieux, c’est le temple des métaux.

De l’achat et de la vente de tout ce qui est métallique : du câble électrique en cuivre à la fonte des radiateurs, en passant par les robinets en laiton et les cartes électroniques et autres DEEE, comprendre « déchets
équipements électriques et électroniques ». Sans oublier les très métalliques carcasses de voitures, épaves, dits VHU, véhicules hors d’usage, que DOMIVALORISATION vient chercher gratuitement à domicile.

Jean-Louis PANAYE denude fils electriques
Le zamac se casse letain se plie

DES ALLIAGES PAR DIZAINES.

A chaque pas, en suivant les guides, Jean-Louis et Dominique PANAYE, maîtres des lieux, je
découvre un nouvel alliage et en même temps ma profonde ignorance de la métallurgie et des
alliages !

La dernière fois, j’avais découvert le Zamak et l’Almélec.
Le Zamak, qui existe depuis 1926. Il s’agit d’un alliage à base de zinc auquel s’ajoute de l'aluminium, du magnésium et du cuivre. Un acronyme en allemand rappelant sa composition :
Zink, Aluminium, MAgnesium et Kupfer (cuivre). Un alliage particulièrement adaptés à la coulée
sous pression dans des moules. Les alliages à base de zinc permettant d’obtenir des pièces minces
et des pièces de de forme complexe. Un métal que l’on retrouve dans les faux pots ou choppe en
étain ! Sur la photo, on voit à gauche un pot cassé. Or l’étain...ne casse pas, mais se plie ou se cabosse, comme l’assiette ou le pot de droite. En fait d’étain, la choppe est en Zamac…

L’Almélec quant à lui est un alliage composé principalement d'aluminium mélangé avec du
magnésium (de 0,6 à 0,8%) et du silicium (de 0,6 à 0,8%), surtout utilisé pour la fabrication des
lignes électriques aériennes. 

Aujourd’hui je découvre le « cuivre plombé ». Non pas un alliage mais une préparation consistant à
recouvrir le fil de cuivre d’une fine pellicule de plomb. Histoire de mieux le protéger de la
corrosion. Pas facile de rassembler toutes les qualités pour conduire l’électricité. Il faut que ce soit
solide, très conducteur et pas cher. L’argent, le métal qui offre le moins de résistance au passage de
l’électricité (et donc la moindre dissipation de l’électricité en chaleur par effet Joule) est un peu
cher ! Les huit premiers sont par ordre décroissant de conductivité sont : argent, cuivre, or,
aluminium, zinc, nickel, fer et étain. Parmi ces corps simples, naturels, le cuivre s’impose.

Des cuivres avec du plomb

UNE BALANCE CONTRÔLÉE PAR LE SIM.

J’en profite pour prendre la photo de la vignette du Service des instruments et mesure, le SIM pour les intimes, certifiant la bonne pesée des métaux apportés par les clients. C’est chose faite. Les clients sont assurés que la balance pèse très exactement le poids du métal qui est apporté (première photo : technicien en métrologie)

certification des balances par la SIM Balanccer certifiee de Domi Valorisation Etiquette de certification de Domi Valorisation

PRÉPAREZ VOS MÉTAUX ?

Aujourd’hui, Jean-Louis m’explique pourquoi il est préférable de « préparer » les métaux que l’on apporte pour la vente. Cela n’a rien d’obligatoire bien sûr. Mais cela rapporte plus !

Préparer ? Cela consiste à se rapprocher le plus possible du métal pur afin de minimiser le travail du recycleur. L’exemple du fil électrique est encore le plus simple : si vous apportez à la vente des fils de cuivre dans leur gaine associés à des morceaux de plâtre venant des murs où ils ont été arrachés, il va de soi qu’il y a un maximum de travail avant d’arriver au cuivre pur : enlever le plâtre, couper les cosses et raccords, sortir le cuivre de sa gaine plastique. Le prix de vente peut aller du simple au double. Car recycler, c’est fournir aux fonderies du métal prêt à la refonte.

Cuivre parfait ou Milberry

Jean-louis me montre les différentes machines qu’il utilise. L’une d’elle est imposante et surtout très efficace : elle reçoit les fils électriques gainés dans une sorte d’entonnoir et la machine fait le reste : d’un côté du cuivre pur réduit en miettes de la taille d’un grain de riz ; de l’autre, tout aussi émiettée, la gaine plastique des fils de cuivre.

Grains de cuivre apres emiettage
le cuivre residuel après degainage



LE CUIVRE CACHÉ

Les gaines plastiques, elles aussi, sont refondues. Mais il reste cependant une étape insoupçonnable : en extraire le cuivre résiduel ! En effet, il suffit de plonger la main et de la retirer
de ces copeaux de plastique, pour voir qu’elle brille de mille poussières de cuivre ! L’arrachage des
gaines provoque des frottements sur le fil de cuivre, assez forts pour engendrer une fine poussière
métallique. Devant moi, une tonne de débris plastique dans un grand sac. Question : combien y at-
il de cuivre dans cette tonne de plastique. Je donne ma langue au chat : 4 % ! Et 4 % d’une tonne
cela fait 40 Kg de cuivre ! Ce qui n’est pas rien. Une autre machine saura séparer le plastique du précieux métal.

le cuivre parfait, le milberry




Cela ne relève pas du client qui vient vendre des câbles de cuivre. En revanche, retirer les gaines
plastique est à la portée de tous. Un bon cutter et un peu de temps y suffisent. Pas de brûlage des
gaines, évidemment. Le cuivre est pur (ni gravas, ni cosses, ni gaine).

C’est le Milberry dans la jardon du recyclage des métaux ! Surnom pour désigner le cuivre pur, prêt à la refonte, composé uniquement de 99,9 % cuivre issu du dénudage de câble électrique industriel. Il est alors acheté au meilleur prix. 

Sinon, c’est le recycleur qui doit prendre du temps pour le faire et comme le temps à un coût, le
prix à la revente chute d’autant. Jean-Louis me montre la machine à dégainer tous types de câble.
On la règle selon l’épaisseur du câble à dégainer, puis on passe le fil d’un côté et il ressort dégainé.
Un astucieux système de pression latérale de part et d’autre du fil métallique qui écrase et coupe la
gaine contre le métal lui-même. Il fallait y penser.
Vous voilà prêts à revendre des métaux au meilleur prix.

Michel BRASSINNE

Spécialiste rachat dechets metaux DEEE dans le var

ACHAT-VENTE-RECYCLAGE DE MÉTAUX DANS LE VAR
SIRET 852 764 976 00027

Tél. clic : 06.26.57.62.23 et 06.16.79.18.39

Chemin du Pesquier - 83136 LA ROQUEBRUSSANNE

© Copyright 2022 DOMI VALORISATION. Tous droits réservés - Photos D.R.